AGENDA 2018/2019 AGENDA 2018/2019
FREDERIC AGENDA 2018/2019 STAGES ET SOINS SEJOURS SPIRITUELS OUTILS ENERGETIQUES CONTACT & TARIFS

 N° Siret 48341801800022 / Copyrights © frederic florens-haugerud 2016 / Images © freeimages.com


Thanssir : Deux paires de chaussures (6/04/2014)


Thanssir est un adorable indien, propriétaire d'un petit salon de jus de fruits frais à Thallasery (sur la côte du Kérala, près de Mahé -ancienne colonie française). Il y a 2 ans, il est parti à Dubaï 4 ans pour travailler et économiser assez d'argent pour devenir son propre patron de retour en Inde. A son retour, il a donc acheté avec 2 autres amis, ce petit "juce stall" très modeste où il fait des jus d'ananas, mangue, papaye, goyave, chikkos, etc., mais aussi des milk shakes et des glaces. Il faut bien imaginer qu'un "salon" en Inde est très basique : 3 murs en bétons ouverts sur la rue, une table avec un ou deux mixeurs pour faire les jus, 5 ou six chaises en plastiques qui se font fasses pour les clients, un ventilateur au plafond, et peut-être quelques étagères plus ou moins poussièreuses sur lesquelles des bouteilles d'eau et des sodas sont en vente. Rien de luxueux ni même de peaufiné. Après une bonne dizaine de jours à aller régulièrement siroter mes jus favoris, les aidant à améliorer la disposition du salon et à le redécorer en proposant des idées (des fleus, des bonbons, des photos) et en les motivants, voici notre dernière conversation à ce sujet. Une conversation qui nous rappelle encore à l'essentiel :

Moi : - Thanseer, vraiment, est-ce que tu as besoin de quelque chose ?

Lui : - Je ne comprends pas Freddy ce que tu demandes

Moi : - Je veux dire, je peux aller acheter des choses pour t'aider...

Lui : - Mais Freddy, je n'ai besoin de rien, je suis très heureux

Moi (un peu confus) : - Oui, je le vois bien, mais alors je peux te laisser de l'argent pour continuer ta déco...

Lui (dépité et souriant gentillement) : - Freddy, tu sais j'ai tout ce qu'il me faut... (il réfléchit quelques secondes puis rajoute), tu sais, j'ai une maison, j'ai des amis, et une paire de chaussure... et j'ai même deux paires de chaussures, qu'est-ce que tu veux de plus ? …

Il a dit "j'ai même 2 paires de chaussures"... Il l'a dit avec une telle candeur, une telle sincérité, une telle évidence d'abondance, que quelque chose en moi s'est arrêté. Le temps peut-être de compter. Le temps de réaliser que, moi, j'avais evidemment bien plus de deux paires de chaussures, et que je n'avais jamais sérieusement pensé au fait que 2 paires pouvaient déjà être le signe de l'abondance... Une maison, des amis, des chaussures... Et dans ses yeux j'ai vu de la gratitude. Il avait vraiment tout...

Et la gratitude, comme le sourire, ça se transmet...


- Frédéric Florens-Haugerud

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Bookmarks Partager sur LinkedIn