AGENDA 2018/2019 AGENDA 2018/2019
FREDERIC AGENDA 2018/2019 STAGES ET SOINS SEJOURS SPIRITUELS OUTILS ENERGETIQUES CONTACT & TARIFS

 N° Siret 48341801800022 / Copyrights © frederic florens-haugerud 2016 / Images © freeimages.com

N’être que regard



Je suis un simple instrument de contemplation.

Je le vois : contemplant le monde, je me contemple.

Plus je m'oublie, plus je me vois. M'oubliant ici, c'est partout que je me vois.


A travers moi, c'est mon reflet que je contemple.

Ce reflet m'apprend tant sur ma nature. Plus je le vois, plus il m'éclaire à moi-même, à cette infinité dont je suis l'alpha et l'oméga.

Plus je m'éclaire à moi-même, plus je disparais dans une transparence saturée de lumière. Je pourrais écrire "nous" à la place de "je", car tout est identique.

Quand la Lumière est vue partout, tout s'éclaire et je m'efface. Je s'efface.


Que serait ce paysage si je n'étais pas là ? Je serai lui. Il serait moi.

Nous serions de la lumière.

Pour voir la lumière du monde, il suffit de s'effacer et de laisser libre l'acte de contemplation.

La lumière sans ombre agira d'elle-même par sa propre Clarté, tout aussi légèrement qu'elle fait pousser les fleurs, rire les enfants et tourner les planètes.

Tous les mystiques le disent : c'est depuis le Temple que le divin éclaire la ville.

Le Temple, c'est le moi vidé de ce qui n'est pas l'essentiel, vidé de lui-même.

De cet évidement émerge un indicible éblouissement

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Bookmarks Partager sur LinkedIn